On a souvent l’habitude de prendre notre boni et de payer une dette avec ce boni. Pourtant, ce boni vous est alloué pour votre performance annuelle et celle de l’entreprise. C’est pour vous remercier de votre bon travail. On vous donne un cadeau et vous le faites disparaître souvent en quelques secondes en payant une dette pour des achats du passé. Donc pas vraiment de plaisir.

Si en payant la dette, cela règle votre situation financière, c’est fantastique. Pourtant si les comportements de consommation ne changent pas, ce qui arrive souvent dans l’année, vous savez que vous aurez un autre boni, donc vous vous dites, je vais mettre cet achat important sur ma carte et je le rembourserai avec mon boni qui s’en vient. Et l’histoire se répète d’année en année.

  1. Vous êtes discipliné. Quand le boni arrive, vous remboursez votre crédit et c’est super!
  2. Il arrive quand même que vous pouvez oublier de rembourser cet achat important avec le boni, et vous dépensez votre boni autrement. Donc cet argent vous l’avez dépensé deux fois en pensée et dans la réalité, le montant de l’achat important effectué auparavant est encore sur votre carte de crédit ou dans votre marge de crédit.

Voici 4 stratégies que je vous propose pour vous aider à augmenter votre capital et créer de la richesse :

  1. Mettre une partie de votre boni dans un compte d’investissement – POURQUOI?
    • Vous créez une habitude qui fait augmenter votre valeur financière. Cela peut être un petit montant par année. Et la constance et la régularité sont importantes. Vous le faites à chaque année et un jour votre petit montant est devenu un montant important.
    • Vous gagnez un très gros salaire et vous estimez qu’un petit montant c’est des « peanuts ». Donc, vous attendez d’avoir la capacité de mettre un gros montant avant de commencer. Et vous ne commencez jamais cette habitude d’épargner car il y a toujours une bonne raison de mettre l’argent ailleurs.
    • Cette habitude annuelle peut vous amener après quelques années à vouloir verser des montants plus souvent ,soit à chaque paie ou à chaque mois. Vous commencez avec un petit montant et à chaque augmentation annuelle de salaire, vous augmentez aussi votre versement de quelques dollars. Vous vous impressionnerez vous-même. Vous serez fier de vous.
    • Même si vous avez des dettes à payer et que vous avez suffisamment d’argent pour couvrir toutes vos dépenses, vous devriez commencer à épargner. On commence par quelques dollars et à chaque année, on augmente le montant.
  2. Mettre une partie de votre boni directement dans le REER si vous en avez un – POURQUOI?
    • Pour un salaire dans la « classe moyenne », en réduisant votre revenu net, cette contribution REER a un impact sur vos prestations familiales si vous avez des enfants ou tout autre crédit qui est relié à votre revenu net
    • Si vous avez un régime collectif, l’employeur vous permet possiblement de le transférer directement sans imposition; donc, au lieu de recevoir exemple : un chèque d’environ 1000$ net dans vos poches, vous aurez fait une contribution d’impôt de 2000$ (approximatif) et qui vous appartient, qui est dans un compte à votre nom!
  3. Mettre une partie de votre boni dans le REEE de vos enfants – POURQUOI?
    • Pas obligé de mettre beaucoup. Même si c’est 100$ par année (l’équivalent d’un ou deux cadeaux que vous recevez pour leur anniversaire) dès la naissance, avec les subventions gouvernementales qui s’ajoutent, cela sera suffisant pour payer le CEGEP ou le DEP (diplôme d’études professionnelles). C’est une stratégie minimale.
    • Vous êtes un grand-parent et vous faites des cadeaux souvent en argent à vos petits-enfants. Aidez-les à bâtir leur futur en contribuant dans un REEE pour eux. Quand les enfants sont en bas âge, les parents n’ont pas toujours la capacité financière pour cotiser au REEE. Si vous le faites, n’oubliez pas de mettre le nom de l’enfant ou des parents en tant que bénéficiaire(s) sur ce compte ou de l’ajouter dans votre testament.
  4. Mettre une partie de votre boni dans un paiement anticipé sur votre hypothèque – POURQUOI?
    • Cela réduit le temps de paiement à la fin (l’amortissement). Donc, si vous faites cela à chaque année, vous pouvez réduire votre hypothèque – un exemple : de 25 ans à 20 ans.
    • Cela vous permet aussi plus tard soit pour une rénovation majeure ou pour payer les études de vos enfants, de reprendre le montant sur votre hypothèque sans pénalité (est permis chez plusieurs prêteurs hypothécaires et certains critères doivent être respectés)
    • Au lieu de penser qu’il me reste 125,000 d’hypothèque à payer – ce qui peut me déprimer, je peux aussi penser que la valeur nette que j’ai remboursée, je suis rendu à 225,000$ – j’ai déjà remboursé 225,000$ WOW! Je trouve cela plus positif et encourageant.

Voici une 5e stratégie qui augmente votre richesse différemment, la richesse du cœur et du mental

5. Mettre une partie de votre boni de côté pour votre réserve pour vos paiements annuels* – POURQUOI?

  • Lors de certains mois, les dépenses sont souvent importantes comme en juillet (les vacances), en août (entrée scolaire) et en décembre (Noël) – Richesse du partage et des activités en famille, création de souvenirs et de l’apport de connaissances par les études.

Pour vous aider à répartir votre boni, vous pouvez utiliser les pourcentages. Dans un premier temps, vous établissez vos objectifs et votre plan d’action. Vous décidez ce que vous voulez payez avec ce boni à chaque année. Ensuite, vous suivez votre plan.

Voici un exemple avec un boni net de 1000$

50% – REER personnel      = 500$ (générera un retour d’impôt)

30% – hypothèque            = 300$ (générera une réduction sur l’amortissement)

10% – REEE                         = 100$ (générera une tranquillité d’esprit rendu là)

10% – mon plaisir              = 100$ (générera un grand plaisir de se faire plaisir)

­­­

J’ai toujours aimé le pourcentage alloué aux dépenses pour me faire plaisir. Et je prends bien le temps d’y réfléchir avant de le dépenser. L’anticipation du plaisir est aussi importante.

Mettre une partie ou la totalité du boni sur les dettes est une stratégie louable. Cela a du sens. Par contre, l’argent disparaît instantanément et ne vous appartient plus. Même pas de souvenirs car ce qui a été dépensé pour créer la dette c’est la plupart du temps déjà oublié.

Si on s’y arrête à ce geste répété à chaque année, est-ce que cela nous motive à performer au travail pour avoir plus??? Quand, dès que c’est reçu, on n’a même pas le temps d’y goûter, ça disparaît pour payer une dette.

Quand vous payez une dette, vous améliorez votre bilan financier mais vous n’augmentez pas directement votre richesse. Il n’y a pas plus de dollars réels dans vos comptes.

Quand vous décidez réellement de redresser votre situation financière, pour payer vos dettes, vous prenez les moyens de réduire temporairement certaines de vos dépenses et/ou d’augmenter vos revenus.

En investissant votre boni, vous augmentez votre capital de richesse et vous trouverez d’autres moyens pour payer vos dettes. Ne vous fiez pas sur votre boni pour payer vos dettes. Considérez-le comme un cadeau et profitez-en comme un cadeau pour augmenter votre valeur financière.

Gardez quand même un montant pour vous faire plaisir et pour souligner votre année de performance. C’est cette partie que je trouve la plus fantastique! Et vous? Qu’en pensez-vous?

N’hésitez pas à me faire parvenir vos commentaires.

*La réserve pour paiements annuels sert à payer les vacances, changement de pneus, immatriculations, permis de conduire, entrée scolaire, taxes municipales, taxes scolaires, …

C’est mon opinion et cet article est écrit avec les connaissances et l’expertise que j’ai en tant que conseillère budgétaire. Pour comprendre vraiment l’impact de vos stratégies fiscales dans votre situation personnelle, je peux vous référer à un spécialiste.

Écrit le 27 juillet 2017
Carole Grenier, conseillère budgétaire,
formatrice et conférencière
CONSEILS BUDGET
conseils-budget.com
page Facebook : CONSEILS BUDGET
carole@conseils-budget.com

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial